Tourisme, une ambition nationale et une chance pour Rouen

Hier, le Premier ministre a réuni un conseil interministériel du tourisme afin de présenter la feuille de route du Gouvernement en matière touristique. Un « plan tourisme » pour le moins ambitieux qui a pour objectif de maintenir le leadership de la France.

Le tourisme est l’une des forces de notre pays. La France demeure aujourd’hui la première destination touristique au monde avec 83 millions de visiteurs internationaux en 2016. L’industrie du tourisme représente ainsi 8 % de notre PIB, 2 millions d’emplois directs et indirectes pour la plupart non délocalisables.

Alors que ce secteur poursuit son développement (le marché du tourisme représentera 2 milliards de voyageurs en 2030), la France doit prendre des mesures afin de rester en première place et atteindre l’objectif de 100 millions de voyageurs en 2020, avec une dépense touristique annuelle de 50 Mds €, contre 40 Mds aujourd’hui. Cette ambition permettrait de créer 300 000 emplois supplémentaires sur l’ensemble du territoire.

Plusieurs décisions ont déjà été prises :
  • Délivrer des visas en 48 heures dans 10 nouveaux pays majeurs pour le tourisme en France parmi lesquels la Russie ;
  • limiter les files d’attente aux passages de la frontière dans les aéroports (30 minutes pour les citoyens européens et 45 minutes pour les autres ressortissants) ;
  • la mise en place d’un partenariat public-privé pour le nettoyage des autoroutes, premières vitrines de la France, entre les grands aéroports français et les centres-villes ;
  • la préparation d’un plan d’investissement pour la rénovation des hébergements touristiques.

Pour Rouen et sa métropole, pour la Normandie, cette ambition est primordiale. C’est pourquoi je tiens à me saisir de ce sujet et à multiplier dans les prochaines semaines les rendez-vous avec les acteurs locaux de l’économie touristique. L’idée sera de réfléchir ensemble à la manière dont la Métropole rouennaise peut prendre toute sa place dans ce plan national : attractivité, offre hôtelière, liaisons aériennes, ferroviaires et autoroutières…

La synthèse de ces entretiens me servira ensuite à alimenter le débat parlementaire lors des réunions de la commission des Affaires économiques, dans laquelle le sujet tourisme tient une place importante.

Damien Adam, député de Seine-Maritime

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top