Une nouvelle rentrée sous le signe de la priorité donnée à l’éducation !

Ce matin, c’est vers le chemin de l’école que se sont dirigés des millions de jeunes Français. Pour ma part, c’est à l’école élémentaire Louis-Pasteur, à Rouen, que j’ai fait le choix de les accompagner, me permettant d’aller encourager et féliciter les élèves et enseignants pour cette nouvelle rentrée.

Comme l’an passé, la majorité profite de cette rentrée pour poursuivre la mise en œuvre du projet de transformation voulu par le Président de la République. En matière d’éducation, notre ambition est à la fois simple et fondamentale, dans l’esprit de l’idéal républicain : dès le plus jeune âge, grâce à l’école, chacun doit maîtriser les fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui).

C’est pourquoi nous avons souhaité nous attaquer aux inégalités à la racine. Ainsi nous poursuivons le dédoublement des classes de CP et de CE1 dans les REP et REP + (6 écoles concernées sur les Hauts de Rouen), une mesure emblématique qui a montré des résultats très positifs. Au total, près de 190 000 élèves de CP et CE1 bénéficieront de cette mesure en cette rentrée 2018.

L’école primaire étant la priorité, les programmes en mathématiques et en français sont ajustés pour que chaque élève maîtrise les savoirs fondamentaux avant l’entrée en collège. Pour aider davantage les élèves à progresser, des évaluations nationales seront organisées en CP, CE1 et 6e. Celles-ci fourniront aux professeurs des points de repère efficaces pour identifier les difficultés des élèves en début d’année, les aider à les surmonter et les accompagner vers la réussite.

D’autre part, le dispositif « devoirs faits », lancé en novembre 2017 au collège, est amplifié avec l’objectif de permettre une mise en œuvre de 4 heures par semaine dans chaque collège mais aussi d’augmenter le nombre d’élèves bénéficiaires (20 % des collégiens à la fin de la dernière année scolaire).

Avec l’interdiction du téléphone portable à l’école et au collège inscrite dans la loi, les innovations apportées en classes de seconde pour préparer le Baccalauréat 2021 et le lancement du Plan Mercredi, les nouveautés sont nombreuses afin d’améliorer le cadre de vie des élèves et de préparer au mieux leur réussite.

Nous confirmons notre volonté de faire de l’éducation nationale une des priorités de l’action publique : pour cette rentrée 2018, 3 881 postes de professeur des écoles sont créés. Par ailleurs, 3 584 postes d’accompagnants supplémentaires sont créés pour mieux accompagner les 320 000 élèves en situation de handicap.

Damien Adam
Député de Seine-Maritime

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top