De nouvelles mesures en faveur du vélo

Le Gouvernement a annoncé vouloir encourager la pratique du vélo via un nouveau plan, en particulier pour les “vélotaffeurs” (travailleurs se rendant au travail en vélo).

Aujourd’hui, ⅔ des 30 millions de vélos des Français prennent la poussière dans des garages ou des placards. Pour valoriser ce potentiel, un chèque réparation de 50 € (hors taxes) sera notamment disponible pour les Français devant faire réparer leur bicyclette d’occasion. Pour profiter de ce chèque aucun papier ne sera nécessaire, il suffira de se rendre pour une réparation, à partir du 11 mai, chez un concessionnaire agréé sur le site de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB).

Ce plan vélo spécial déconfinement développera aussi :

  • Un soutien technique et la dispense d’autorisations préalables pour les collectivités afin d’aménager rapidement des pistes cyclables et des stationnements pour vélo temporaires ;
  • La mobilisation, par le préfet, du fonds de dotation de soutien à l’investissement local pour cofinancer les aménagements en faveur du vélo auprès des collectivités territoriales qui ne disposeraient pas de ressources suffisantes ;
  • Des formations gratuites à destination des particuliers pour apprendre ou apprendre de nouveau à rouler en vélo.

Au total, ce sont 20 millions d’euros que le ministère de la Transition écologique et solidaire débourse pour favoriser cette mobilité douce respectant les mesures sanitaires en vigueur.

Le vélo est d’autant plus crucial que 60 % des trajets des Français en temps normal font moins de 5 kilomètres. Son développement est dès lors une nécessité écologique, économique et de santé publique.

Cette aide vient en complément du forfait mobilité qui permet aux employeurs de verser jusqu’à 400 € par an sans charges ni fiscalité aux salariés en covoiturage ou à vélo.

Damien ADAM – Député de la Seine-Maritime

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut