Edouard Philippe détaille le plan de déconfinement et ses conditions

Edouard Philippe s’est exprimé ce jour devant les parlementaires à l’Assemblée nationale pour détailler le plan de déconfinement de la France. Le Premier ministre a tenu à rappeler que cette stratégie nationale ne se fera pas sans les Français et que nous sommes face à une réalité claire : nous allons devoir, progressivement, vivre avec le virus

Edouard Philippe à l’Assemblée nationale le mardi 28 avril 2020

Le dispositif de distribution des masques

  • A partir du 11 mai il sera possible de se fournir en masque dans tous les commerces.
  • Les entreprises sont invitées à équiper leurs salariés.
  • Les personnels de l’Education nationale auront des masques, ainsi que les collégiens.
  • L’Etat prendra en charge 50 % du coût des masques achetés par les collectivités locales. 
  • Les régions, appuyées par l’État, s’occuperont d’aider les TPE à se fournir en masques.
  • A partir du 30 avril La Poste distribuera des masques via une plateforme e-commerce.

Des tests massifs

  • D’ici le 11 mai le pays pourra mettre en place 700 000 tests virologiques par semaine pris en charge par l’Assurance maladie.
  • Les cas contacts (personnes ayant approché un malade identifié) doivent être isolés. Des brigades départementales seront montées pour identifier ces cas contacts et proposer un isolement familial ou à l’hôtel.
  • Les préfets et collectivités devront définir, avec les acteurs associatifs, comment procéder à l’isolement des personnes dans leur territoire.
  • L’application Stopcovid, qui n’est qu’un outil complémentaire, fera l’objet d’un débat parlementaire séparé et d’un vote.

Un déconfinement progressif

  • Le 11 mai n’est pas acté comme la date du déconfinement, cela dépendra de la situation et des indicateurs. 
  • Si déconfinement il y a, ce sera “une phase 2” qui ira du 11 mai au 2 juin
  • La réouverture des cafés et restaurant fera l’objet d’une décision fin mai. 
  • A partir du 7 mai une carte sera présentée sur la circulation du virus, département par département.

Les mesures pour l’éducation

  • Les crèches seront réouvertes par groupe de 10 enfants maximum, au delà cela dépendra de la capacité d’accueil de l’établissement. Le port du masque sera obligatoire pour les professionnels de la petite enfance.
  • Les écoles et maternelles rouvriront petit à petit à partir du 11 mai et sur la base du volontariat. Le masque sera obligatoire pour un enfant présentant des symptômes le temps qu’un parent vienne le récupérer.
  • Les collèges ouvrent progressivement à partir du 18 mai en commençant par les départements ayant peu de circulation du virus. Le port du masque sera obligatoire
  • L’ouverture des lycées sera décidée fin mai. 
  • Les médiathèques, bibliothèques, ainsi que de petits musées ouvriront le 11 mai. Les grands musées à forte affluence demeureront fermés

La reprise du travail

  • Le télétravail devra être maintenu là où c’est possible après le 11 mai. Si le télétravail n’est pas possible des horaires décalées sont fortement encouragées. 
  • Le dispositif d’activité partielle actuel reste en place jusqu’au 1er juin.
  • Les commerces ouvriront à partir du 11 mai sauf pour la restauration. Un commerçant pourra limiter l’accès de sa clientèle en conditionnant au port du masque.
  • Les marchés pourront ouvrir de nouveau sauf décision locale du maire et du préfet. 
  • Les grands centres commerciaux (+ 40 000 m2) pourront rester fermés sur décision préfectorale.

L’organisation des transports

  • Les transporteurs urbains devront renforcer leur offre au maximum d’ici le 11 mai et réduire les flux entrants dans les transports en commun avec toutes les mesures possibles.
  • Le port du masque sera obligatoire dans les taxis et VTC n’ayant pas de protection en plexiglas, et dans les transports en commun.
  • La circulation entre départements est fortement découragée sauf cas familial impérieux ou professionnel.

La reprise de la vie sociale

  • Les parcs et jardins ne pourront ouvrir que dans les départements en vert vis-à-vis de la circulation du virus.  
  • Les salles des fêtes et salles polyvalentes resteront fermées jusqu’au 2 juin.
  • Les cimetières seront ouverts au public dès le 11 mai
  • Pas de sport professionnel ou d’événement de + 5000 personnes avant septembre.
  • Pas de cérémonies religieuses avant le 2 juin.

Damien ADAM – Député de la Seine-Maritime

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut