Notre plan d’action pour sortir du plastique à usage unique

L’Assemblée nationale a voté hier soir un amendement au projet de loi anti-gaspillage, porté par les députés de la majorité, visant à définitivement interdire la mise sur le marché des plastiques à usage unique d’ici 2040. 

Certains de nos concitoyens s’inquiètent d’un calendrier qu’ils jugent tardif c’est pourquoi je souhaite m’exprimer sur ce sujet et donner une vision globale de la stratégie de la France sur la réduction des déchets. 


2017 : Nous y avons tous été confrontés mais c’est une petite révolution, les sacs en plastique jetable ne sont plus autorisés à la vente ou gratuitement. Avant l’interdiction, 5 milliards de sacs en plastique à usage unique étaient distribués en caisse des commerces chaque année en France. Utilisés quelques minutes, ces sacs mettent plusieurs centaines d’années à se dégrader et sont ingérés par les animaux marins et les oiseaux.

2020 : L’interdiction du plastique s’étend à de nouveaux produits plastiques dits à usage unique. La vaisselle jetable, les bouteilles d’eau dans les cantines scolaires, les touillettes et pailles en plastique dans la restauration la vente à emporter, les cantines et les commerces alimentaires sont concernés par cette interdiction. Ce sont autant de tonnes de déchets en moins que nous ne retrouverons pas dans nos océans. 

2021 : L’interdiction s’étend aux contenants alimentaires en polystyrène expansé (utilisés par exemple comme boîte d’emballage des sandwich des fast-food, notamment les kebab) et aux tiges en plastique pour les ballons. Les 10 produits en plastique à usage unique les plus répandus sur les plages et les mers d’Europe constituent, avec les engins de pêche abandonnés, 70 % de tous les déchets marins. Ces interdictions concernent tous les pays de l’Union européenne c’est donc une grande avancée pour la protection de l’environnement. 

2023 : Les emballages pour la restauration sur place dans les fast-food ne seront plus autorisés. Cette interdiction provient d’un amendement que j’ai défendu à l’Assemblée nationale et pour lequel il a fallu convaincre la majorité. Le but est de remplacer les emballages, qui ne sont pas nécessaires, par des assiettes, des couverts, des verres réutilisables.

2040 : Tous les plastiques à usage unique sont interdits définitivement de mise sur le marché en France. C’est un message en faveur de l’environnement et pour nos partenaires européens qui n’ont pas acté de date de sortie de ces déchets. 

Concrètement, les tubes de dentifrice, la bouteille de shampooing que nous connaissons aujourd’hui, tous les emballages alimentaires, les flacons, bouteilles, ce qui est partout dans nos placards pour l’usage domestique et industriel, n’existeront plus en 2040. Surtout, cette date ne signifie pas que nous n’allons rien faire d’ici là. 

Tous les 5 ans des objectifs seront fixés à atteindre de réduction des déchets, de réutilisation, de réemploi afin de préserver l’environnement et de faire en sorte que les industriels puissent à la fois suivre le changement et s’adapter dans les temps. 2040 n’est donc pas le début de la fin des plastiques à usage unique, mais la date butoire, la fin d’un processus organisé de réduction et d’élimination de ces déchets.

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut