Le compte à rebours avant un reconfinement est lancé. Si nous ne modifions pas nos comportements, il est probable d’ici fin septembre.

Depuis 4 semaines, nous observons une hausse progressive du nombre de cas de Covid-19 en France. L’augmentation s’accélère même avec 42 % de hausse sur la dernière semaine. 

S’il n’y a pas encore de hausse sensible des hospitalisations et des réanimations, c’est d’abord lié au temps de latence entre une contamination et une hospitalisation. C’est aussi parce que la hausse des contaminations concerne aujourd’hui particulièrement les personnes entre 15 et 45 ans, moins susceptibles de contracter le virus sous une forme grave. Nous devons néanmoins redoubler de vigilance. Le virus recommence à circuler de manière importante dans notre pays et si nous n’y prenons pas garde, le public jeune contaminé peut rentrer en contact avec un public plus âgé susceptible de contracter une forme plus grave et de décéder.

Nous devons donc respecter les gestes barrières, la distanciation sociale, le lavage régulier des mains et le port du masque dès que nous sommes dans un milieu clos et à moins de 2 mètres d’une personne à l’extérieur. Il est essentiel d’être particulièrement vigilant lorsque nous sommes dans un milieu de confiance. C’est le cas : 

  • En famille ou entre amis, le respect des gestes barrières ne doit pas être abandonné : pas d’embrassade, pas de serrage des mains et le respect d’une distance entre 1 et 2 mètres entre les personnes. Dès que possible, essayez au maximum de voir votre famille ou vos amis à l’extérieur, dans les jardins, les terrasses ou les balcons. Le virus a beaucoup moins de chance d’être transmis à l’extérieur. Plus de 50 % des personnes qui ont le Covid-19 n’ont aucun symptôme, ce n’est donc pas parce que vous ne ressentez aucun symptôme que vous n’êtes pas porteur du virus.
  • Au travail : plus d’une contamination sur 4 à lieu sur le lieu de travail selon Santé Public France. Il est donc là aussi essentiel de faire attention à ses comportements. Il faut notamment être particulièrement vigilant dans les open space en milieu clos sans renouvellement d’air. Le port du masque est plus que recommandé. Même si nous savons tous que c’est désagréable, il est préférable de porter un masque 8 heures par jour que d’être hospitalisé, de risquer la mort et de contaminer toutes les personnes que l’on connaît. Il faut aussi avoir une attention particulière pendant les déjeuners entre collègues. Cette situation présente un risque très fort et je ne peux que vous recommander de respecter une distance d’un mètre entre chaque personne dans les salles de pause (cantines ou autre) et de privilégier les déjeuners entre collègues en terrasse pour éviter les contaminations.

Si vous avez pris un risque, ne faites pas en prendre à votre entourage : pendant 4 à 7 jours, soyez extrêmement rigoureux avec les gestes barrières, évitez les déplacements et attendez la période d’incubation pour faire un test par PCR. S’il est positif, il faudra continuer cette politique de restriction pendant 14 jours. S’il est négatif, vous pouvez reprendre vos déplacements mais en restant toujours vigilant : vous pouvez vous contaminer à n’importe quel moment et un test PCR présente un risque d’apparaître négatif alors que vous êtes porteur du virus et que vous pouvez contaminer les autres donc il faut toujours rester sur ses gardes.

Nous avons tous en main l’avenir de la circulation du virus. Le virus, c’est nous qui le diffusons. À nous donc de limiter sa circulation en étant extrêmement rigoureux. C’est à ce prix que nous pourrons éviter un reconfinement dont nous mesurons tous aujourd’hui les conséquences qu’il pourrait avoir sur notre vie quotidienne, notre santé, notre économie et nos emplois.

La Normandie présente en ce moment une circulation du virus plus faible que la moyenne nationale mais la Covid circule dans notre territoire. C’est le cas en Seine-Maritime où 4 clusters ont été identifiés en une semaine. Dans notre département en 7 jours, 7 269 tests PCR ont été réalisés dont 1,5 % ont été positifs (112) et 3 personnes de plus ont été hospitalisés. Même si nous avons l’impression d’être protégé ou d’être dans une zone préservée pour l’instant, nous pouvons à tout moment être contaminé. La préfecture de la Seine-Maritime en lien avec la Métropole Rouen Normandie a ainsi rendu obligatoire le port du masque à l’extérieur dans l’intra-boulevard rive droite, sur les quais ainsi que rive gauche dans le quartier Saint Sever ainsi que sur les marchés. D’autres villes du département sont aussi concernés par des mesures sur le port du masque obligatoire.

Si nous baissons la garde, l’augmentation très forte que l’on voit à Paris ou dans les Bouches-du-Rhône pourrait arriver chez nous. Alors, ensemble, combattons ce virus en respectant les distances et les gestes barrières pour se protéger et surtout pour protéger les autres.

Vous pouvez retrouver le point complet de Santé Publique France sur l’épidémie en France au 13 août 2020 sur : https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-13-aout-2020

Pour connaitre les gestes barrières vous pouvez télécharger l’affiche du ministère de la santé sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/affiche_gestes_barrieres_fr.pdf

Retrouver toutes les mesures à prendre en cas de symptômes sur :
https://www.ameli.fr/assure/covid-19/reconnaitre-la-maladie-et-ses-symptomes-adopter-les-bons-gestes/que-faire-en-cas-de-symptomes-evoquant-le-covid-19

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut