L’ENA devient l’ISP : transformer en profondeur le recrutement et la formation des hauts-fonctionnaires

La semaine dernière, Emmanuel Macron a annoncé une réforme historique de la haute fonction publique, à la hauteur du moment que vit le pays. Attendue de longue date, elle s’inscrit dans la continuité du dispositif Talents pour l’égalité des chances et plus largement, dans la transformation et la modernisation de l’action publique engagée depuis 2017. Les mesures annoncées par le Président de la République constituent la plus importante réforme de la haute fonction publique depuis l’ordonnance de 1945 prise par le général de Gaulle.

L’École Nationale d’Administration devient l’Institut du Service Public

Dès le 1er janvier 2022, l’Institut du Service Public (ISP) viendra remplacer l’ École Nationale d’Administration (ENA). Celui-ci sera chargé du recrutement, de la formation initiale et continue des hauts fonctionnaires de l’Etat et enseignera un tronc commun aux élèves de 13 écoles de service public (Ecole nationale de la magistrature, Institut national des études territoriales, écoles d’application de Polytechnique, etc.). Pour mettre fin à la sortie directe des élèves fonctionnaires vers les grands corps que sont le Conseil d’Etat, la Cour des comptes ou les corps d’inspection ministériels, les élèves fonctionnaires seront affectés dans un corps unique baptisé “corps des administrateurs de l’Etat”.

Le terrain comme priorité et première compétence

Ainsi, on ne pourra plus intégrer le Conseil d’Etat, la Cour des comptes ou les inspections à 25 ans, mais éventuellement après s’être distingué par des résultats concrets, c’est-à-dire après plusieurs années d’expérience comme administrateur d’État. En ces temps de vives critiques sur la déconnexion des hauts fonctionnaires, le terrain devient la première compétence. Concrètement, en sortie d’ISP, les administrateurs de l’Etat seront affectés à l’administration déconcentrée, notamment dans les préfectures, ou à la mise en œuvre des réformes prioritaires du gouvernement. Ce travail, au plus près du terrain et de ses réalités, devient donc le préalable indispensable pour rejoindre des fonctions de direction, de contrôle ou de jugement et met ainsi fin aux rentes à vie et aux automatismes de parcours.

Dispositif Talents

Cette réforme de la haute fonction publique s’inscrit dans la continuité des mesures dédiées au renforcement de l’égalité des chances dans la fonction publique, annoncées par le Président de la République à Nantes avec le dispositif Talents.
L’objectif est d’attirer des jeunes femmes et des jeunes hommes issus de tous les territoires et toutes les classes sociales vers les carrières de la haute fonction publique et d’aller chercher ces talents là où ils sont. Cliquez ici pour en savoir plus

Transformation et modernisation de l’action publique

Plus largement, cette réforme de la haute fonction publique s’intègre enfin dans la transformation et la modernisation de l’action publique engagées dès le début du quinquennat, dans une volonté d’offrir aux Français un service public plus proche, plus efficace, plus transparent et plus bienveillant. Un service public

✔️ Plus humain et plus proche

➔ Instauration du droit à l’erreur qui permet de régulariser une erreur commise dans une déclaration à l’administration sans être sanctionné.
➔ Le déploiement de 2000 Maisons France services partout sur le territoire d’ici 2022 pour simplifier la relation des usagers aux services publics. En Seine-Maritime, il existe à ce jour 21 Maisons France services.
➔ La déconcentration des services de l’État pour rétablir un lien de proximité avec les usagers. 4000 fonctionnaires (justice, armées, finances publiques) et de nouveau services publics sont déployés dans les départements d’ici 2022, au plus près du terrain. Par exemple, sur le territoire, Dieppe a accueilli l’an dernier un service des finances publiques.

✔️ Plus simple et plus innovant

➔ Simplification des formulaires officiels.
➔ Baisse conséquente du nombre de circulaires et de décrets.
➔ Suppression de comités consultatifs.

✔️ Plus concret, non pas avec moins d’État, mais mieux d’État

➔ Développement d’enquêtes de satisfaction auprès des usagers pour une amélioration constante des services publics.
➔ Transparence avec le lancement du Baromètre de l’action publique et la publication régulière des résultats de l’action du gouvernement autour de chez soi directement en ligne.

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut