Nous accélérons notre stratégie en matière de cybercriminalité

Les récentes cyberattaques sur les hôpitaux Dax et de Villefranche-sur-Saône confirment l’importance de prendre l’enjeu de la cybersécurité très au sérieux. En quelques instants, ces attaques peuvent venir percuter tout un système d’organisation et nous plonger dans une situation de grande vulnérabilité : face à de telles menaces, nous devons nous protéger par une responsabilisation individuelle et collective.

Depuis 2017, la cybersécurité est une priorité

➔ Les moyens de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) ont été renforcés avec 200 recrutements supplémentaires depuis 2017.

➔ Nous avons accentué la coopération policière et judiciaire, qui nous a permis de démanteler de nouveaux réseaux et d’interpeller des cybercriminels

➔ Nous avons fait de la transition numérique un axe essentiel du plan de Relance en investissant 7 milliards d’euros pour renforcer la cybersécurité de nos services publics ainsi que du secteur sanitaire et médico-social.

Renforcer le développement de la filière

Dans le cadre du plan de relance et du Programme d’investissement d’avenir, nous accélérons la stratégie nationale pour la cybersécurité, et mobilisons un milliard d’euros pour renforcer la filière, tripler son chiffre d’affaires d’ici 2025 et doubler ses effectifs, en investissant sur plusieurs axes stratégiques :

➔ Apporter un soutien à la recherche et au développement de nouvelles technologies souveraines, et créer un écosystème plus performant, qui sera réuni dans le Campus cyber, inauguré à l’automne.

➔ Soutenir l’adoption de solutions de cybersécurité par toutes les organisations, publiques comme privées, et en particulier les hôpitaux et les collectivités territoriales.

➔ Renforcer les formations dans le domaine de la cybersécurité, en doublant à horizon 2025 le nombre d’emplois dans ce secteur stratégique.

Une attention particulière au domaine de la santé

Parce que le secteur de la santé est particulièrement sensible à cette menace, nous déployons des moyens supplémentaires :

➔ 350 millions d’euros du Ségur de la santé au numérique sont mobilisés pour renforcer la sécurité des systèmes d’information de santé (notamment ceux impliqués dans les échanges de données du parcours de soin)

➔ Mise en place un observatoire permanent du niveau de sécurité des établissements de santé pour coordonner les pratiques, surveiller les vulnérabilités et mutualiser les expériences.

➔ Nous accentuons la sensibilisation à la cybersécurité dans les cursus de formation pour éviter toute négligence susceptible d’être exploitée par des pirates informatiques.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Cybermalveillance.gouv.fr a pour missions d’assister les particuliers, les entreprises, les associations, les collectivités et les administrations victimes de cybermalveillance, de les informer sur les menaces numériques et les moyens de s’en protéger.

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut