Nous rendons la contraception gratuite pour toutes les femmes jusqu’à 25 ans pour lutter contre le non-recours.

Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé aujourd’hui que l’Assurance maladie remboursera intégralement la contraception pour toutes les femmes jusqu’à 25 ans à partir du 1er janvier 2022. 

L’extension de la gratuité 

La gratuité de la contraception était accordée aux jeunes filles de 15 à 18 ans depuis 2013, et le gouvernement a étendu la gratuité aux mineures de moins de 15 ans l’année dernière. 

L’extension de la gratuité de la contraception a prouvé par le passé la baisse du recours à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

➜  Le taux est passé de 9,5 % en 2012 à 6 % en 2018 pour les 15-18 ans. 

Trop nombreuses sont les jeunes femmes dans notre pays à renoncer à la contraception  car elles n’ont tout simplement pas les moyens de se la payer. Ce non-recours engendre des risques de grossesse non consenties et se concluent souvent par des IVG. 

➜ Avant l’extension de la gratuité aux mineurs de moins de 15 ans, près de 1 000 jeunes filles de 12 à 14 ans tombaient enceintes chaque année, et parmi ces grossesses, 770 se concluaient par une IVG. 

La nouvelle prise en charge de la contraception

Le ministre a annoncé la prise en charge de la contraception, du bilan biologique, de la consultation de prescription et de tous les soins liés à cette contraception. 

Toutes les contraceptions féminines seront donc prises en charge par l’Assurance maladie. 

L’âge maximal a été fixé à 25 ans puisque c’est un âge qui correspond, en termes de vie économique, sociale et de revenus à davantage d’autonomie a précisé le ministre. 

Cette extension de la gratuité représente 21 millions d’euros par an.

Il est important que les femmes puissent bénéficier de la contraception si elles en font le choix, le coût financier ne peut être un frein à la protection. 

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut