Publié le

Sécurité : des moyens exceptionnels mobilisés pour lutter contre la délinquance et les trafics

L’actualité de ces derniers jours avec l’attaque au mortier du commissariat de Champigny et les 2 policiers très violemment agressés à Herblay nous rappelle à quel point la violence est  toujours présente dans notre société. Si de multiples raisons peuvent l’expliquer, la montée en puissance de la lutte contre les trafics de drogue est assurément l’une d’entre elles. Parce que la police gêne comme jamais les trafics, les actes violents à leur encontre augmentent.

Dans ce contexte, le ministre de l’intérieur a communiqué les « chiffres de la sécurité » en France pour le mois de septembre. Dorénavant, ces informations seront détaillées chaque mois pour pouvoir suivre facilement l’évolution de la délinquance en France dans ses différentes dimensions. 

En septembre, il y a donc eu : 

  • 4,2 tonnes de cannabis saisis, contre 3 tonnes en août ;
  • 1 189 interpellations de trafiquants de stupéfiants, en hausse de 25% par rapport au mois d’août ;
  • 9 532 amendes forfaitaires de 200 euros dressées contre les consommateurs de stupéfiants depuis le 1er septembre, date de leur généralisation ;
  • 12 lieux de radicalisation fermés en un mois, soit 73 lieux fermés depuis le début de l’année ;
  • 142 infractions pour outrage sexiste sanctionnées en septembre, contre 86 en septembre 2019 (plus de 2000 infractions relevées depuis l’inscription de ce délit dans la loi).

La violence à l’égard des forces de l’ordre est inacceptable, je les condamne évidemment avec la plus grande vigueur possible. La condamnation de ces actes est une étape essentielle mais le soutien à l’égard des forces de l’ordre doit se montrer aussi dans les actes. Ainsi, le ministre de l’Intérieur a annoncé des moyens exceptionnels avec une augmentation de 325 millions d’euros du budget de son ministère.

Concrètement, cette augmentation permet :

  • Hausse du budget en matériel et équipement de 15 millions d’euros (+13%) ;
  • Hausse du budget automobile de 125 millions d’euros (+230%) : d’ici fin 2021, un véhicule sur quatre aura été renouvelé ;
  • Hausse du budget immobilier de 12 millions d’euros (+10%), avant même les résultats de l’appel à projet France Relance pour lequel la police candidate à hauteur de 740 millions d’euros ;
  • De nouveaux équipements numériques, avec notamment la généralisation des caméras-piétons au 1er juillet 2021.

Le ministre de l’Intérieur a également annoncé plusieurs mesures pour récompenser l’engagement des policiers et la dureté de leurs missions :

  • Une prime pour les 22 000 « nuiteux », les policiers qui travaillent la nuit, conformément à l’engagement du Président de la République ;
  • Un avancement facilité pour les gardiens de la paix et des moyens accrus pour la filière investigation ;
  • La revalorisation de 6% des heures supplémentaires et la poursuite de leur indemnisation ;
  • Le changement de la dénomination des « adjoints de sécurité », qui deviennent des « policiers adjoints », une juste reconnaissance de leur travail.

Le ministre de l’Intérieur a également confirmé que le Livre blanc pour la sécurité intérieure serait présenté mi-novembre au public. Celui-ci doit dresser un état des lieux de la menace et de ses évolutions puis définir une stratégie pour répondre aux défis à venir, avec le souci d’améliorer la relation entre les forces de l’ordre et la population. Engagés en octobre 2019, les travaux préparatoires ont réuni l’ensemble des acteurs de la sécurité, qui ont posé les fondements du Livre blanc.

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut