Ségur de la Santé : un accord ambitieux pour mieux valoriser les métiers à l’hôpital

Conformément à l’engagement du Président de la République, le ministre de la Santé Olivier Veran a détaillé aujourd’hui les 8 milliards d’euros du Ségur de la Santé investis pour les 1,8 million de professionnels de santé. Ce plan va permettre de revaloriser les carrières, de redonner de l’attractivité aux métiers de l’hôpital et de rassurer tous ceux qui ont été en première ligne pour gérer la crise de la Covid-19 et pour soigner les malades.

Pour les professionnels non médicaux au sein des établissements de santé et EHPAD publics & privés non lucratifs (soit les infirmiers, les agents de services hospitaliers, les sages-femmes, etc.), l’augmentation comporte 3 niveaux qui vont s’additionner : 

  • + 183 € net par mois pour les 1,5 million de professionnels concernés (90 € dès septembre, le reste en mars prochain)
  • + 35 € net par mois pour l’ensemble des personnels au contact des patients 
  • + 100 € net par mois de prime d’engagement collectif pour renforcer les projets d’équipe d’amélioration de la qualité des soins et valoriser l’engagement collectif

Avec ces mesures, une aide-soignante ou une infirmière pourra toucher jusqu’à 300 € net de plus par mois. C’est un effort sans précédent.

En complément de ces mesures sur la rémunération, les agents qui le souhaitent pourront signer une contractualisation permettant 5 heures hebdomadaires supplémentaires rémunérées 50 % de plus. Enfin, 15 000 recrutements sont prévus pour couvrir les emplois vacants, mieux assurer les besoins en recrutement et surtout les remplacements. 

Pour les médecins de l’hôpital public, leur rémunération va augmenter pour redonner de l’attractivité à leur métier  l’hôpital avec la suppression de 3 échelons en début de carrière pour avoir des salaires plus haut au début de carrière et la création de 3 échelons en fin de carrières permettant de mieux valoriser les carrières. L’indemnité qui valorise les médecins qui s’engagent exclusivement pour l’hôpital public sera doublée (de 493 € brut à 1 010 € brut). Les médecins pourront aussi plus facilement exercer aussi bien à l’hôpital qu’en ville et l’accès à la formation et au développement professionnel continu sera simplifié. 

Enfin, les étudiants en médecine vont également voir leur situation s’améliorer. Les indemnités des internes seront revalorisées de 5 % à 10 % et les gardes revalorisées de 25 %. Les étudiants en filières médicales verront aussi leur rémunération augmenter (entre 69 € et 130 €) et un forfait d’hébergement de 150 € sera créé pour donner envie aux étudiants d’effectuer des stages dans des zones sous-doutées. Les étudiants paramédicaux vont connaître une harmonisation et une revalorisation de 20 % des indemnités de stage de 4 formations paramédicales (infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, manipulateurs d’électroradiologie médicale et ergothérapeutes).

Ces avancées pour la rémunération des métiers à l’hôpital et dans les Ephad ont fait l’objet d’un accord majoritaire signé par les partenaires sociaux. Le Ségur de la Santé comporte 3 autres volets (investissement, gouvernance et le lien entre l’hôpital et la médecine de ville) qui feront l’objet d’annonces spécifiques dans les prochaines semaines.

Les infographies de cet article proviennent du ministère des Solidarités et de la Santé.

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut