Hauts de Rouen : dédoublement des classes de CP, engagement tenu !

Aujourd’hui prend fin l’année scolaire. A l’heure où élèves et enseignants vont prendre un peu de repos, je tenais à saluer la mise en place du dédoublement des classes de CP dans les six écoles REP + des Hauts de Rouen (Les Sapins, Claude-Debussy, Clément-Marot, Jean-Philippe- Rameau, Ronsard-Villon et Guy-de-Maupassant) dès la rentrée prochaine.
C’était un engagement fort du candidat Macron. Il est tenu.
En indiquant clairement que la priorité devait être mise sur l’école primaire, le président de la République a souhaité que soit relevé le défi de voir, demain, tous nos enfants entrer en 6e en sachant parfaitement lire, écrire, compter et respecter autrui. C’est la base de la culture générale, du sens critique et de l’esprit civique que l’école doit développer.
Le dédoublement des classes de CP de REP +, puis en 2018 de toutes les classes de CP et CE1 de REP et REP +, est ainsi le signal fort d’une politique ambitieuse, volontariste qui permet de répondre à une exigence d’équité : donner plus à ceux qui rencontrent, parfois, de nombreuses difficultés hors de l’école.
Dès l’annonce de cette mesure, j’ai pris contact avec la DASEN 76 (direction académique des services de l’Education nationale) afin de connaître les éventuels problèmes qui pourraient naître de cette volonté. A Rouen, aucun souci majeur n’est à relever.
Je n’ignore toutefois pas que la rentrée 2018 pourrait être plus délicate du fait du manque de salles de classe dans les locaux existants. Je me tiens donc à la disposition de la Ville de Rouen et de la DASEN 76 afin de faire remonter leurs remarques, inquiétudes et volontés auprès du ministère de l’Education nationale. Car ce qui prime avant tout, c’est l’intérêt pédagogique de l’enfant.
Damien Adam, député de Seine-Maritime