C’est avec plaisir que j’ai visité, l’école primaire Claude-Debussy située dans le quartier de la Grand-Mare à Rouen. En compagnie du recteur, Denis ROLLAND, nous avons rencontré les enseignants et élèves des classes de CP qui, depuis la rentrée de septembre, ne comptent que douze enfants.

Ces « CP dédoublés », promesse phare du candidat Emmanuel MACRON, sont une réussite. Il est facile de s’en rendre compte après quelques minutes passées dans une classe. Moins nombreux, chaque élève a la possibilité de participer et il est bien plus aisé pour les enseignants de repérer les éventuels décrochages.

Les professeurs le reconnaissent eux-mêmes. Lors de la discussion que j’ai eue avec eux, ils soulignent combien les conditions de travail se sont améliorées avec ce dispositif et combien le suivi individualisé des enfants est facilité. L’une des enseignants présents nous affirmant ainsi que les élèves étaient en avance sur l’apprentissage de la lecture par rapport aux années précédentes lorsqu’elle avait 24 enfants en face d’elle.

Ce satisfecit ne doit pas nous empêcher d’améliorer encore le dispositif, qui sera étendu l’an prochain à l’ensemble des CP et CE1 de REP et REP+. La question de la gestion des enfants agités, la dynamique de groupe en cas d’absence d’un élève sont par exemple des points de vigilance à prendre en compte. Des données recueillies ce matin, sur le terrain, que je vais transmettre à Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Education nationale.

Damien ADAM, député de Seine-Maritime