#FiersDeNosIndustries

Si dans les années 70, l’industrie représentait 35% de notre PIB, en 1995, cette contribution était réduite à 16%, pour atteindre aujourd’hui 12,5%. Ainsi, l’hémorragie industrielle de ces deux dernières décennies a été particulièrement dure : entre 1995 et 2013, notre économie a perdu plus de 900 000 emplois industriels et 45% de parts de marché à l’export.

Cependant, il ne s’agit pas de regretter éternellement l’économie d’hier, mais de se préparer, investir, innover, se former pour faire face aux révolutions industrielles de demain. La majorité présidentielle engage une reconquête industrielle portée par nos fleurons.

C’est pourquoi, aujourd’hui, les députés La République en Marche membre de la Commission d’Enquête chargée d’examiner les décisions de l’État en matière de politique industrielle, dont je fais partie, lancent l’initiative #FiersDeNosIndustries.

L’objectif est double :
  • Identifier les pépites industrielles stratégiques dans nos territoires et, pour ma part, dans la métropole rouennaise.
  • Muscler notre dispositif de protection des entreprises stratégiques, notamment face aux démarches de rachats étrangers.

Nos territoires comptent de nombreux succès industriels. En effet, notre territoire compte de nombreuses industries compétitives dans des domaines variés : automobile, avec l’usine Renault de Cléon par exemple, industrie chimique ou encore aérospatial. Parfois méconnus du grand public, ces fleurons sont un maillon essentiel de notre économie locale, une fierté pour ceux qui y travaillent, un concentré de savoir-faire ainsi qu’une source de création d’emplois que nous devons encourager et protéger.

Dans cette optique, deux initiatives sont lancées cette semaine :

  • Jusqu’au 21 Mars, un outil en ligne permet à tous les acteurs économiques de notre territoire de recenser les pépites industrielles de notre département, accessible en cliquant ici.
  • Une fois ces acteurs industriels identifiés, j’organiserai un atelier local qui permettra de débattre des outils de veille et de protection de nos fleurons stratégiques.

Ces deux initiatives s’inscrivent dans le cycle d’auditions mené par la commission d’enquête sur notre politique industrielle, initié en novembre dernier. Un rapport définitif sera rendu le 19 avril prochain. Il dressera un panorama de la diversité des entreprises « stratégiques » à l’échelle de nos territoires et présentera nos propositions pour renforcer les outils de protection de ces entreprises.

Retrouvez l’avancée de nos travaux sur le site : https://fiersdenosindustries.com/

Damien Adam, député de Seine-Maritime