Centre Hospitalier du Rouvray, l’urgence est au dialogue social

Depuis le 22 mars 2017, le personnel du Centre Hospitalier du Rouvray, à Sotteville-lès-Rouen, a lancé un mouvement de grève. Les agents se sont mobilisés pendant plusieurs mois sous différentes formes, et depuis quatorze jours sept d’entre eux ont entamé une grève de la faim. Hier trois personnes ont été hospitalisées au CHU de Rouen dans un état grave. Par ailleurs, de nouveaux agents sont entrés en grève de la faim. Notre priorité, à tous, est de mettre en sécurité la vie des personnes et cela passe par la reprise du dialogue.

Aucune rencontre n’a eu lieu depuis le 18 avril dernier : cette situation est inacceptable et un dialogue constructif doit impérativement reprendre. Une main a été tendue par l’agence régionale de santé et la préfecture en fin de semaine dernière avec la proposition de réouverture de discussions pilotées par des personnes qualifiées extérieures au Centre Hospitalier. Nous appelons l’ensemble des acteurs à accepter cette main tendue pour que nous puissions avancer sur la résolution de ce conflit.

Cette reprise du dialogue est d’autant plus nécessaire que des avancées ont été annoncés ces dernières semaines :

  •  l’installation d’une mission d’appui, constituée d’un directeur d’hôpital, d’une directrice des soins et d’un médecin psychiatre, qui aura pour objectif d’analyser et de quantifier les besoins humains nécessaires à la bonne qualité des soins. Le délai qui leur est laissé, à savoir trois semaines maximum, est aussi de nature à favoriser une sortie de crise
  • la mise en place d’un soutien financier pour organiser la prise en charge des détenus
  •  l’organisation d’une réflexion régionale en vue d’une meilleure hospitalisation des mineurs adolescents, dans le cadre du Projet régional de santé

La priorité aujourd’hui est de s’inscrire dans un dialogue constructif pour sortir de cette situation, protéger celles et ceux qui sont en danger, et penser le CHR de demain.

Damien Adam, Xavier Batut, Stéphanie Kerbarh, Annie Vidal Députés de Seine-Maritime