500 000 emplois nets créés en 2021 et un taux de chômage de 7,6 % à la fin de l’année : c’est historique et c’est grâce à notre action

Selon l’Insee, sur l’ensemble de l’année 2021, la croissance s’établirait à 6,25 %, après une récession de 8 % en 2020. Le taux de chômage devrait tomber à 7,6 % à la fin de l’année, le plus bas niveau depuis 2008. Ce redémarrage, selon l’Insee, devrait se traduire par plus de 500 000 créations nettes d’emplois en 2021, soit bien plus que les 300 000 perdus en 2020.

Plus largement, notre pays devrait retrouver son niveau d’activité d’avant-crise à la fin de l’année, confirme l’Insee dans sa note. Et ce, notamment grâce au fort rebond constaté en mai et juin lorsque les mesures restrictives ont été progressivement allégées avec l’accélération de la vaccination et que les commerces ont rouvert.

Dès le début de l’épidémie de Covid-19 avec avec la mise en place de mesures inédites de soutien à l’économie, nous avons été aux côtés des entreprises et des salariés avec :

➜ Chômage partiel pour soutenir 13 millions de travailleurs dont 22 000 en Seine-Maritime où 6 entreprises sur 10 en ont bénéficié.

➜ Le Fonds de solidarité a permis d’indemniser 2 millions d’entreprises. ⅓ des entreprises seino-marines ont bénéficié de cette aide (401 millions d’euros).

➜ Les Prêts garantis par l’État à près de 700 000 entreprises jusqu’à 3 mois du chiffre d’affaires 2019 ou deux années de masse salariale. 8 873 entreprises de Seine-Maritime ont souscrit un PGE.

➜ Étalement et exonérations de charges pour un total de 10 milliards d’euros. 995 entreprises sont concernées en Seine-Maritime.

Ces derniers résultats sont aussi le fruit du vaste programme de réformes que nous menons depuis 2017 en termes de compétitivité et d’attractivité pour nos entreprises. Parmi elles :

➜ La réduction de l’impôt sur les sociétés qui sera finalisée en 2022. L’impôt sur les sociétés était à 33 % en 2017 et il a baissé chaque année pour atteindre 25 % en 2022.

➜ La réforme du marché du travail qui renforce le rôle des partenaires sociaux, les accords au sein des entreprises et le pouvoir des branches.

➜ La réforme de l’apprentissage et de la formation tout au long de la vie qui permettent de renforcer les compétences disponibles en France.

➜  La transformation du CICE en baisse de charges pérennes pour nos entreprises.

➜ La pérennisation du crédit impôt recherche (CIR) pour toutes les entreprises pour attirer des entreprises en France qui choisissent d’implanter un centre de R&D en Europe.

➔ La baisse des impôts de production de 10 milliards d’euros dès 2021 qui concerne près de 600 000 entreprises.

➔ La réforme de la fiscalité avec notamment la création du prélèvement forfaitaire unique de 30 % pour simplifier et la transformation de l’impôt sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI) pour favoriser le financement des entreprises françaises par des capitaux français et investir plus dans les entreprises.

➔ La simplification des démarches des entreprises et des investisseurs, à travers la loi pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte) et la loi d’accélération et simplification de l’Action Publique (ASAP).

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut