Covid-19, numérique et tracking : une voie médiane à prendre pour les démocraties

Pour préparer une sortie du confinement, le Gouvernement réfléchit à la mise en place d’une application nommée StopCovid pour permettre à chacun de savoir s’il a été en contact avec une personne contaminée par le covid-19 pour se faire tester et ainsi réduire la propagation du virus.

Cette solution est intéressante en complément des autres outils à notre disposition pour agir contre le covid-19 : la distanciation sociale, les gestes barrières, le développement massif de tests et les masques alternatifs pour que chaque personne qui ressent le besoin de porter un masque puisse en avoir un. 

Pour que cet outil soit accepté par la population et respecte nos valeurs démocratiques, certaines règles doivent être respectées

  • Il n’est pas envisageable d’obliger l’installation d’une telle application pour tous les citoyens. Tout d’abord, nous ne disposons pas tous d’un smartphone, il serait donc injuste socialement d’obliger l’installation d’une telle application. Ensuite, cela contreviendrait à la libre circulation des citoyens si les sorties ou la présence dans certains lieux publics étaient limitées à ceux disposant de l’application comme nous avons pu le voir à l’étranger.
  • Le respect de la vie privée dans notre pays est une valeur fondamentale. Il n’est pas envisageable non plus que les données des citoyens soient transmises à l’Etat. L’application StopCovid ne doit pas avoir accès aux données de localisation des citoyens ni permettre une transmission de ces données à l’Etat. La solution proposée par le Gouvernement exclut ces possibilités et c’est une très bonne nouvelle pour nos concitoyens. 
  • Le respect du secret médical est aussi une valeur importante. Il n’est pas envisageable, comme c’est le cas dans certains pays, que l’information de la contamination des citoyens soit une information publique et diffusée à tous. Cette donnée doit rester à la discrétion du citoyen, ce qui n’empêche pas d’indiquer via l’application et en respect de l’anonymat que nous avons pu être en contact avec une personne contaminée.

En tenant compte de ces points d’attention, la création d’une application StopCovid est une bonne idée qui peut renforcer les outils à notre disposition pour sortir de cette crise liée au covid-19. 
En utilisant une application téléchargeable au bon vouloir des citoyens, utilisant le bluetooth au lieu du GPS, ne transmettant aucune donnée personnelle et respectant strictement le secret médical, la France se doterait d’un outil intéressant dans le respect des libertés individuelles et le respect de la vie privée.

Damien ADAM – Député de la Seine-Maritime

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut