Impôts : le vrai bilan des mesures Macron

📈 Une étude de l’institut des politiques publiques (IPP) relayée dans la presse depuis hier et notamment dans Les Échos de ce jour permet de mettre en perspective les gains de pouvoir d’achat depuis que nous sommes arrivés aux responsabilités à l’été 2017.

Il fait apparaître les évolutions de revenu par centile (chaque centile représentant 1 % des ménages rangés dans l’ordre croissant).
➡️ De cette étude, il ressort que 98 % des français ont d’ores et déjà gagné en pouvoir d’achat depuis que nous sommes aux responsabilités avec un gain de pouvoir d’achat autour de 3 % pour les classes populaires et moyennes. Pour les foyers les plus riches, ce chiffre est plus bas ce qui vient contredire ce qu’on entend souvent sur notre politique qui serait orientée uniquement vers les plus riches.

⚠️ Ces bons chiffres sont positifs mais ne doivent pas nous laisser penser que tout a été fait et qu’il n’y a plus rien à faire. Je mesure que, dans le même temps, nous subissons une augmentation ces dernières années des charges contraintes qui pèsent sur le revenu disponible. Les fins de mois peuvent être difficiles pour certaines familles. D’autres mesures doivent être mises en place, notamment à destination des plus démunis. C’est par exemple le sens de la mise en place du revenu universel d’activité (RUA) qui fait l’objet d’une consultation publique et qui va à terme remplacer le RSA et d’autres prestations (APL, etc) pour constituer un revenu qui sera plus simple à comprendre pour les citoyens et plus rapidement accessible quand la situation évolue.

Pour rappel, à l’occasion de la campagne présidentielle de 2017, le candidat Emmanuel Macron avait indiqué qu’il souhaitait que chaque français puisse « bien vivre de son travail » en améliorant le pouvoir d’achat de tous les travailleurs :
✅ réduction des cotisations sociales pour les salariés et les indépendants
✅ augmentation de la prime d’activité de 100 €
✅ exonération de cotisations sociales sur les heures supplémentaires>

A ces mesures spécifiques sur les actifs, notre programme présidentiel avait également ajouté d’autres mesures de pouvoir d’achat pour les personnes les plus fragiles :
✅ augmentation du minimum vieillesse de 100 euros par mois
✅ augmentation de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) de 100 euros par mois
✅ suppression du paiement de la taxe d’habitation pour 80 % des français en 3 ans

Suite au mouvement des gilets jaunes, nous avons accéléré la mise en œuvre de certaines mesures et nous en avons annoncé d’autres :
✅ 5 milliards de baisse pour l’impôt sur le revenu de 17 millions de foyers
✅ exonération d’impôt en plus des charges sur les heures supplémentaires
✅ suppression de la hausse de la CSG pour les retraités modestes dont la pension est comprise entre 1200 et 2000 € pour une personne seule
✅ une extension du nombre de bénéficiaires de la prime d’activité pour inclure plus de travailleurs avec des revenus faibles et notamment les femmes élevant seules leurs enfants

Ces mesures s’ajoutent évidement à celles décidées pendant la 1ère partie du quinquennat et viennent améliorer le pouvoir d’achat des français :
✅ extension de la suppression de la taxe d’habitation à 100 % des français par tiers de 2021 à 2023
✅ suppression de la cotisation des étudiants à une mutuelle permettant d’épargner 127 € de pouvoir d’achat

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut