Informations suite à l’incendie de l’usine Lubrizol

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif des informations données par les autorités préfectorales et sanitaires : 

Pollution de l’air Les analyse de l’air prélevé par les pompiers font état d’un niveau habituel de la qualité de l’air sur le plan sanitaire, à l’exception de la mesure effectuée sur le site de Lubrizol pour ce qui concerne le benzène. Cependant, indépendamment de la qualité de l’air, une odeur persistante demeure. Elle peut donner des maux de tête voire des nausées, mais n’est pas synonyme de toxicité. Atmo Normandie a effectué des analyses en continu dont les résultats sont disponibles sur son site internet : www.atmonormandie.fr (onglet «mesures »).

La suie Les analyses effectuées par le SDIS ne mettent pas en évidence de teneurs différentes du prélèvement témoin. Les prélèvements réalisés notamment sur les voiries et sur des sites extérieurs mettent en évidence des teneurs en métaux pouvant être plus élevées, dans certains secteurs en proximité du site ou sous les vents.  Il s’agit du plomb, pour lequel une valeur maximale de 2230 µg/m2 a été relevée sur la gare maritime. 2 valeurs proches de 1000ug/ m2 sur des prélèvements extérieurs en proximité de voirie (grille et conteneur à verre) et susceptible de relever d’une source historique. Il n’y a pas de seuil réglementaire et de valeurs de références sanitaires concernant la présence de plomb dans les poussières déposées sur la voirie. Toutefois, il n’y avait pas de plomb sur le site. Les valeurs observées sont cohérentes avec celles qui peuvent être rencontrées en milieu urbain et par conséquent il n’est a priori pas possible d’attribuer l’origine de ces valeurs à l’événement. En cas de contact avec la suie, bien se laver les mains, surtout chez les jeunes enfants. En cas de contact avec les yeux, utiliser du sérum Physiologique. Pour le nettoyage de la suie : – éviter tout contact cutané – lors du nettoyage, protéger sa peau par le port de gants de ménage – nettoyer les locaux, fenêtres, mobiliers et jeux extérieurs et les abords (préau, cours…) uniquement à l’eau – éviter tout outil pouvant mettre en suspension des particules (nettoyeur haute pression balayage à sec, aspirateur, etc.) – En cas d’encrassement des installations de ventilation, nettoyer les grilles d’entrée d’air à l’eau et changer les filtres.

L’amiante Il est confirmé la présence d’amiante dans la toiture des bâtiments qui ont brûlé. Il s’agit d’un sujet identifié qui est suivi tant pour la protection des travailleurs et sapeurs-pompiers que des riverains. Un programme de mesures de fibres dans l’air a été engagé dans le site et dans un rayon de 300 mètres. Des premiers résultats seront disponibles à compter de mardi. Des analyses complémentaires seront également menées au-delà des 300 mètres. Le retour d’expérience sur ce genre de sinistre, notamment récemment au sein de l’entreprise SAIPOL, montre que le risque de dispersion de fibre est limité par l’effondrement rapide de la toiture.

Attention Tous les résultats ne sont pas actuellement disponibles. Certaines mesures demandant un temps d’analyse long seront mises en ligne dès leur réception. Les premiers prélèvements seront naturellement complétés par d’autres dispositifs en cours ou à venir (en particulier en milieu agricole).

Pollution de la seine Des barrages anti-pollution ont été mis en place sur la Seine pour contenir les éventuelles pollutions. Un navire a été armé pour récupérer les galettes d’hydrocarbure apparues en surface et une société spécialisée est chargée du pompage des eaux.

Les écoles Tous les écoles, collèges et lycées publics et privés sous contrat du département de la Seine-Maritime sont ouverts ce lundi, à l’issue des opérations de contrôle ou, pour les établissements souillés, des opérations de nettoyage.

Les produits alimentaires La récolte de produits agricoles est gelée dans 112 communes du département jusqu’à l’obtention de garanties sanitaires. Sont notamment concernés le lait collecté issu d’élevages dont les vaches étaient au pâturage, les œufs des élevages de plein air pondus et le miel collecté depuis jeudi 26 septembre.

Les jardins des particuliers Il est recommandé de ne pas consommer les végétaux souillés par les suies et se laver les mains en cas de contact. S’agissant d’une pollution visible, les produits non souillés peuvent être normalement consommés après avoir été soigneusement lavés comme à l’ordinaire.

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut