11 grandes mesures du budget 2023 pour faire face à la crise, protéger le pouvoir d’achat des Français et aller vers le plein-emploi

11 grandes mesures du budget 2023 pour faire face à la crise, protéger le pouvoir d’achat des Français et aller vers le plein-emploi

Pour répondre aux difficultés liées à l’inflation et la crise énergétique, nous venons de doter la France d’un budget 2023 responsable pour combattre l’inflation et protéger le pouvoir d’achat des Français. Ce budget poursuit aussi la transformation de notre économie pour atteindre les objectifs annoncés pendant la campagne : atteindre le plein emploi et passer sous les 3 % de déficit public. Voici 11 grandes mesures de ce budget.

1 – Le bouclier tarifaire prolongé pour limiter à 15 % les hausses du prix du gaz et de l’électricité

Le bouclier tarifaire énergétique mis en place à la fin de l’année 2021 a été reconduit pour 2023. Celui-ci limitera la hausse du prix du gaz et de l’électricité de 15 % maximum. Ce dispositif permet de limiter l’augmentation des factures pour les Français. Grâce à cela, les factures de gaz devraient augmenter de 25 € par mois contre 200 € sans ce bouclier. Pour ce qui est de l’électricité, les factures devraient augmenter d’environ 20 € par mois contre 180 € sans le bouclier tarifaire. Les foyers se chauffant avec des chaudières à bois ou au fioul pourront percevoir une aide allant jusqu’à 200 €. Le coût de ce dispositif est estimé à environ 16 milliards d’euros.

2 – Un chèque énergie exceptionnel jusqu’à 200 €

Un chèque énergie exceptionnel de l’ordre de 100 € à 200 € a été ajouté au projet de loi finances pour les français les plus modestes. Celui-ci devrait arriver mi-décembre voire début janvier 2023 pour 12,6 millions de foyers. Ce chèque vient en réponse à l’actuelle crise énergétique.

3 –  Suppression de la taxe d’habitation pour tous

La suppression de la taxe d’habitation, amorcée par la loi de finance de 2018, a déjà permis à 80% des foyers français de ne plus la payer. Dès 2023, c’est l’intégralité des Français qui ne payeront plus cet impôt. C’est un gain de 600 euros de pouvoir d’achat par an. La stratégie du gouvernement étant de ne surtout pas augmenter les impôts des Français afin de ne pas baisser leur pouvoir d’achat.

4 – Revalorisation du plafond du crédit d’impôt pour la garde d’enfant

Pour aider les jeunes parents, le plafond de crédit d’impôt pour la garde d’enfant est revalorisé, passant de 2 300 à 3 500 euros par enfant à charge. Cette hausse permet aux parents de pouvoir bénéficier d’une aide allant jusqu’à 1 750 euros car le crédit d’impôt représente 50 % de la somme payée pour la garde.

5 – Indexation du barème de l’impôt sur l’inflation

Le barème de l’impôt sur le revenu sera indexé sur l’inflation dès le 1er Janvier 2023 afin que personne ne paie plus d’impôt en raison d’une augmentation de salaire et notamment de la revalorisation du SMIC. Ce dispositif permet de protéger le revenu disponible pour les ménages français tout en augmentant le pouvoir d’achat.

6 – Revalorisation des titres-restaurant

Depuis le début du mois d’octobre, la limite d’utilisation journalière du titre-restaurant est passée de 19 € à 25 €. Avec le budget 2023, la valeur faciale du titre-restaurant va passer de 11,84 € à 13 €. Cette mesure permet aux bénéficiaires de tickets-restaurant de conserver leur pouvoir d’achat mais aussi d’avoir la possibilité de continuer de manger des plats équilibrés.

7 – Revalorisation des salaires des enseignants

Le Ministre de l’Education Nationale a annoncé une revalorisation importante des salaires des enseignants. En effet, ce métier est en forte tension sur certains territoires et doit redevenir attractif pour les étudiants. Il y aura une hausse de 10 % principalement sur les salaires des jeunes en début de carrière. Le personnel en fin de carrière ne sera pas oublié grâce à la revalorisation du point d’indice.

8 – Des aides à l’embauche d’alternants et de chômeurs de longue durée

Le président de la République a donné son ambition pour la France : le plein emploi. Pour aider à cela, le Projet de Loi de Finances prévoit un budget de 3,5 milliards d’euros pour l’aide à l’embauche d’alternants afin d’atteindre 1 million de bénéficiaires en plus d’ici 2027. De plus, le plan de réduction des tensions de recrutement, mis en place en Septembre 2021 est prolongé pour l’ensemble de l’année 2023. Il permet de renforcer la montée en compétence et la reconversion des salariés, amplifie les formations des demandeurs d’emplois pour répondre aux besoins des entreprises et prévoit un plan spécifique pour les demandeurs d’emplois de longue durée. Ce dispositif a reçu un soutien exceptionnel de 2 milliards d’euros. L’ensemble de ce budget permettra aussi de mettre en place le futur guichet unique pour les demandeurs d’emploi : France Travail.

9 – Poursuite de MaPrimeRenov’ pour la rénovation énergétique

L’aide à la rénovation énergétique des logements “MaPrimeRenov’” est prolongée en 2023 avec une augmentation du budget de 2,5 milliards d’euros. Elle sera davantage orientée vers les travaux de rénovation plus performants comme l’isolation des maisons âgées de plus de 20 ans ou encore le changement de mode de chauffage.

10 – Des aides à l’achat ou la location d’un véhicule propre

La prime à la conversion et le bonus écologique sont reconduits. À destination des ménages les plus modestes, ces aides à l’acquisition d’un véhicule propre ou électrique passent de 6 000 euros à 7 000 euros.

Ce budget permettra aussi de mettre en place le nouveau dispositif de leasing social mi 2023. Celui-ci permettra de louer un véhicule électrique à 100 euros par mois maximum pour les foyers les plus modestes.

11 – La poursuite du plan vélo

Enfin, le plan vélo, mis en place en 2018 par la loi d’orientation des mobilités, est renforcé dès l’an prochain avec l’objectif de faire du vélo une alternative attractive à la voiture individuelle, rendre le vélo accessible pour tous et le faire devenir un levier pour notre économie en accompagnant tous les acteurs du secteur.

Il sera doté de 250 millions d’euros pour l’année 2023. 200 millions d’euros seront dédiés aux infrastructures et 50 millions d’euros pour le stationnement, essentiel pour la sécurité des équipements. Les aides à l’achat jusqu’à 3 000 euros sont également reconduites.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Lire d'autres articles

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut