5ème sommet de Choose France : 5 300 investissements étrangers en France depuis 2017 qui ont permis de créer 140 000 emplois industriels

Photo by Ludovic MARIN / POOL / AFP

Créé en 2018, le sommet Choose France réunit annuellement des grands patrons étrangers pour les convaincre d’investir en France. A l’occasion de sa cinquième édition le Président de la République a annoncé le lancement de 21 nouveaux projets d’investissements étrangers pour un total de 4 milliards d’euros et permettant la création de plus de 10 000 emplois, auxquels s’ajoutent plus de 16 000 emplois intérimaires de l’entreprise Manpower.

➜ Depuis le lancement de Choose France, 55 projets se sont concrétisés, représentant 8 milliards d’euros d’investissements étrangers. Ces projets ne représentent qu’une fraction des investissements étrangers en France. 

➜ Il y a ainsi eu 5 300 projets d’investissements entre 2017 et 2020, ce qui a permis la création ou le maintien de 140 000 emplois. 

Aujourd’hui, lors de ce nouveau sommet, 21 entreprises étrangères annoncent plus de 4 milliards d’euros d’investisse­ment et la création de plus de 10 000 emplois. 

➜ On a donc, grâce aux sommets Choose France, suscité plus de 75 projets et 23 000 créations d’emplois.

Ces nouveaux projets démontrent une fois de plus l’attractivité retrouvée par la France depuis quelques années. En 2019 et 2020, la France s’est ainsi hissée au premier rang européen en termes d’investissements étrangers, selon le baromètre EY.

Cette attractivité est le résultat de notre action ambitieuse et courageuse 

La fiscalité a été allégée et simplifiée, avec la réduction progressive de l’impôt sur les sociétés de 33 % à 25 %, l’allègement massif et pérenne des impôts de production de 10 milliards d’euros par an, la pérennisation du Crédit d’impôt recherche (CIR), et la transformation depuis 2019 du Crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) en un allègement pérenne des cotisations sociales d’assurance maladie ;

Un nouveau  modèle  social  français  a  été  développé,  issu  des  «  Ordonnances  Travail  »  de  2017, qui offre plus de souplesse et de visibilité aux entreprises qui créent des emplois ;

Un choc de simplification a été mis en œuvre, avec la loi pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE), la loi pour un État au service d’une société de confiance (ESSOC) et  la loi d’accélération et de simplification de l’action publiqueb (ASAP) ;

Des investissements  majeurs  ont  été  mis  en  place  pour  soutenir  la  réindustrialisation à travers France relance (soutien de  600  projets  de  relocalisations  industrielles  ayant permis  de  créer  ou  de conforter près de 77 000 emplois industriels) et France 2030, qui permet d’investir plus de 30 milliards d’euros dans des secteurs d’avenir.

Toutes les régions métropolitaines bénéficient des projets annoncés dans le cadre de ces sommets.

De nouveaux investissements étrangers sur nos territoires 

Dans notre département, le canadien Loop Industries a annoncé dimanche construire sa première usine de plastique recyclé en Europe à Port-Jérôme. Ce projet symbolise 250 millions d’euros d’investissement, 180 emplois créés et quelques 70 000 tonnes de résine de plastique produites chaque année à partir de matériaux recyclés. Le choix de cette localisation a d’ailleurs été motivé par l’atout que représente la Seine, ce qui permet d’avoir accès aux flux de matières en provenance de la région parisienne. 

Durant ce sommet, le Président de la République a notamment présenté le projet du groupe américain Eastman, spécialisé dans la production de matériaux, qui investira 850 millions d’euros dans une usine de recyclage de plastiques employant 350 personnes. 

Le site de Chalampé dans le Haut-Rhin accueillera quant à lui le projet du groupe de chimie allemand BASF pour un total de 300 millions d’euros.

Autre exemple de cette reconquête française : lors de la crise sanitaire, nous découvrions que nous ne fabriquions plus certains médicaments pourtant essentiels. 

Ce dimanche, Pfizer a annoncé qu’ils investissent plus de 500 millions d’euros dans la fabrication du Paxlovid, un nouveau traitement anti-covid très prometteur, à Mourenx (Pyrénées-Atlantiques)  et en partenariat avec l’entreprise française Novasep.

En 2017, le Président de la République avait promis de redynamiser le pays, de restaurer son attractivité et de faire revenir les investisseurs. Nous avons réussi ce pari, et nous ne pouvons que nous réjouir que la France retrouve aujourd’hui une place dans le peloton de tête de l’économie mondiale.

Lire d'autres articles

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut