60 effectifs supplémentaires de police à Rouen : les détails sur leurs dates d’arrivées d’ici la fin de l’année

En octobre dernier, Gérald DARMANIN, Ministre de l’intérieur annonçait l’affectation de 60 policiers supplémentaires dans la circonscription de sécurité publique de Rouen-Elbeuf (CSP) regroupant 33 communes de la Métropole de Rouen soit environ 435 000 habitants dans l’année 2022. Ces créations, nettes d’éventuels départs (retraite, mutation, etc …),  étaient annoncées en plus des effectifs actuels et s’ajoutent par ailleurs aux 48 effectifs supplémentaires dont a bénéficié le Havre l’an dernier.

Des arrivées successives à Rouen depuis le mois de mai et jusqu’en septembre pour tenir les engagements. Rappelons quelques chiffres :

  • Au 31 décembre 2016 : 500 effectifs (Corps d’encadrement et d’application de la Police nationale – CEA – corps des gradés et gardiens) opérationnels sur la CSP de Rouen
  • Au 31 décembre 2020 : 467 effectifs 
  • Au 04 janvier 2022 : 615 effectifs

Soit, sur le quinquennat 2017-2022, une augmentation de 115 effectifs opérationnels sur un objectif total pour fin 2022 de 664 CEA.

Pour y parvenir et tenir compte de départs en retraite et de mutations :

  • 4 arrivées le 9 mai 2022 issues de la 262e promotion d’école de police.
  • 7 arrivées le 4 juillet 2022 issues de la 263e promotion d’école de police.
  • 20 arrivées auront lieu le 08 août 2022.
  • 40 postes seront ouverts au mouvement général de mutation 2022 afin de compenser les départs et finir d’atteindre les engagements du ministère de l’intérieur.

Tandis que nos oppositions, de gauche comme de droite, font preuve d’une franche hypocrisie en nous critiquant au niveau local sans soutenir depuis 2017 les réformes ou l’augmentation des budgets de la sécurité au niveau national qui permettent ces arrivées d’effectif, je suis particulièrement fier de notre action concrète et efficace pour lutter contre toutes les formes d’insécurité partout en France et particulièrement dans notre territoire.

Localement, je regrette sincèrement le comportement du maire de Rouen qui continue d’alimenter une polémique artificielle à ce sujet. Il est évident qu’il est plus facile de tenter la polémique que d’assumer son propre bilan. J’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer à ce sujet mais je le rappelle ici : la France a supprimé 10 000 postes de policiers et gendarmes pendant le quinquennat Sarkozy, la baisse s’est poursuivie sous le quinquennat Hollande. Il aura fallu attendre les attentats pour recommencer à recruter des forces de l’ordre. Depuis 2017, nous sommes la majorité qui rattrape ces erreurs passées et fait le choix de respecter les engagements pris devant nos concitoyens.

Damien Adam

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut