Associations : France relance apporte une aide inédite pour relancer l’activité économique et créer de nouveaux emplois

La crise sanitaire que nous traversons est une épreuve inédite pour nos associations. Il était donc essentiel pour le Gouvernement et la majorité parlementaire dont je fais partie de les aider à rebondir. 

En venant en aide aux personnes les plus démunies, en recréant du lien social, en nous aidant à nous épanouir et en nous proposant toutes sortes d’activités sportives, artistiques et culturelles, les associations sont des acteurs essentiels. Elles le sont d’autant plus en cette période de sortie de crise où leur soutien moral et pratique est devenu indispensable à certains de nos citoyens. 

C’est pourquoi nous tenions absolument à venir en aide aux associations, à travers le plan France Relance.

Le plan France relance : quelques exemples concrets d’aides et comment en bénéficier

Ce plan de relance va proposer une multitude d’aides spécifiques qui peuvent être demandées selon différentes modalités. 

Aide au service des clubs et des associations sportives

11 millions d’euros sont alloués à cet effet dans le cadre de France Relance. Il s’agit d’une subvention pour les clubs et associations sportives locaux. Cette subvention vise à accompagner localement et financièrement l’association. Elle vise particulièrement  :

  •  les associations en très grande difficulté, proches de l’état de cessation de paiement 
  •  les actions qui favorisent la reprise de l’activité sportive 
  •  les associations qui respectent les mesures liées aux protocoles sanitaires imposés

Comment et où candidater ?

Cette enveloppe est intégrée aux projets sportifs fédéraux et les demandes de subvention des clubs sont instruites par leurs fédérations. Le versement des subventions aux bénéficiaires finaux sera effectué par l’Agence nationale du Sport. Contact : agence-dft@agencedusport.fr

Fonds tourisme durable

50 millions d’euros seront alloués à cette dans le cadre de France Relance.

L’objectif de cette aide est de soutenir des initiatives en matière de tourisme durable en couvrant une partie des coûts liés à l’émergence, la maturation et la réalisation (ingénierie, investissement) de ces projets. Les projets, individuels ou collectifs, sont sélectionnés en fonction de leur rapidité de concrétisation et de leur impact sur la transformation de l’industrie touristique.
Pour candidater, il suffit de suivre ce lien:
https://agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises.

Nous n’avons évoqué seulement ici quelques mesures parmi toutes celles proposées dans le cadre de France Relance. Vous pouvez néanmoins retrouver l’ensemble des mesures détaillées en suivant ce lien:

https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/plan-de-relance/DP_2021_28_05_Dispositifs_ouverts_aux_associations.pdf

Soutien à l’Alimentation locale et solidaire

30 millions d’euros seront alloués à cette dans le cadre de France Relance.

Cette mesure vise à soutenir les projets portés par des têtes de réseaux, des acteurs de la société civile et de l’économie sociale et solidaire, en faveur d’une alimentation locale et solidaire, dès lors qu’ils garantissent l’accès à une alimentation saine, sûre, durable, de qualité et locale à des citoyens qui en sont éloignés. Ces projets peuvent prendre la forme d’élaboration ou de distribution de paniers d’alimentation, la préparation et la distribution de repas ou encore l’organisation de cuisines partagées, ou de marchés solidaires.

La candidature se fait en ligne, sur le site internet de votre Préfecture de département. 

Un ensemble d’aide qui s’inscrit dans une objectif de relance de l’économie et de l’emploi

Ce soutien très diversifié va permettre d’irriguer l’ensemble des secteurs et des activités dans lesquelles les associations peuvent, non seulement agir pour le bien commun, mais aussi se développer elles-mêmes. France Relance permettra en effet de financer des projets d’envergure qui peuvent aider les associations à changer d’échelle. 

De plus, il ne faut en aucun cas oublier que les associations, qu’elles soient culturelles, sportives ou caritatives, emploient aujourd’hui plus d’1,8 million de salariés. Dès lors, maintenir ces emplois est un véritable enjeu pour notre société. Néanmoins, au-delà de permettre leur maintien, le plan France Relance vise à créer de nouveaux emplois au sein des associations. 

Par exemple, ce plan va mettre en place le Parcours emploi compétences. Il s’agit d’un contrat qui donne le droit à un employeur du secteur non marchand de percevoir une aide en contrepartie du parcours d’accompagnement qu’il met en place.

Ce dispositif s’adresse aux jeunes éloignés du marché de l’emploi, âgés de moins de 26 ans, et aux jeunes reconnus travailleurs handicapés, jusqu’à 30 ans inclus.

Grâce à ces contrats, les jeunes bénéficiront d’un contrat de travail présentant les caractéristiques suivantes :

  • un CDD ou un CDI
  • une durée minimale de 6 mois renouvelables dans la limite de 24 mois
  • un minimum hebdomadaire de 20 heures.

Grâce à France Relance, ce sont 80 000 contrats PEC qui seront financés sur 2021-2022. 

Encore une fois, cette aide n’est qu’une aide parmi de nombreuses autres qui visent également à créer de nouveaux emplois. Vous pouvez retrouver toutes les autres mesures en suivant de nouveau ce lien :

https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/plan-de-relance/DP_2021_28_05_Dispositifs_ouverts_aux_associations.pdf

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut