Des mesures d’urgence pour protéger les Français face à l’inflation 

Suite aux tensions d’approvisionnement mondial dans un contexte de reprise après la pandémie de Covid et la guerre en Ukraine, la France connaît une situation d’inflation exceptionnelle, jamais vue depuis 1985. Ces hausses, particulièrement fortes sur les prix de l’énergie et de l’alimentation, affectent tous les Français et méritent une réponse forte.

Des mesures engagées dès l’automne dernier

Dès l’automne 2021, nous avons réagi face à l’augmentation des prix de l’énergie et des carburants. Le bouclier tarifaire énergie a protégé les ménages contre des hausses qui auraient atteint +50 % sur le gaz et +35 % sur l’électricité. La remise sur les carburants de 18 centimes d’euros par litre est en place depuis le 1er avril 2022. L’indemnité-inflation, d’un montant de 100 euros a été versée à 38 millions de Français tandis que le chèque-énergie exceptionnel, d’un montant de 100 euros, a été versé à près de 6 millions de Français. Enfin, la revalorisation de 10 % du barème kilométrique de l’impôt sur le revenu est venue alléger la facture des déplacements professionnels. Ces mesures ont fait leurs preuves : l’inflation française est aujourd’hui la plus faible de la zone euro et le niveau de pouvoir d’achat est le plus élevé de la zone euro.

Les mesures d’urgence votées cet été pour soutenir le pouvoir d’achat

Cependant, au cœur du pic inflationniste, des réponses complémentaires devaient être apportées. Nous avons voté cet été un paquet « pouvoir d’achat » à l’Assemblée nationale comprenant 2 textes de loi : la loi dite pouvoir d’achat et le projet de loi de finances rectificative pour 2022. Ce paquet « pouvoir d’achat » engage 20 milliards d’euros de mesures nouvelles, après les 23 milliards d’euros déjà engagés pour 2021 et 2022, dont 10 milliards d’euros sont portés par le PLFR. 

Nous avons supprimé la redevance audiovisuelle

C’était un engagement du président de la République pendant la campagne présidentielle, nous avons voté la suppression de la redevance télé dès cette année. C’est un gain supplémentaire de 138 euros par an pour 23 millions de foyers, qui s’ajoute par ailleurs à la suppression définitive de la taxe d’habitation pour tous les Français.

Des mesures pour face aux prix de l’énergie

➜ Prolongation du bouclier tarifaire énergie contre des hausses de prix du gaz et de l’électricité jusqu’à la fin de l’année.

➜ Prolongation de la remise sur les carburants de 18 centimes d’euros par litre jusqu’à septembre puis 12 centimes en octobre, 6 centimes en novembre et 0 en décembre.

➜ Indemnité carburant pour mieux cibler celles et ceux qui travaillent.

➜ Bonus écologique pour l’acquisition d’un nouveau véhicule maintenu à 6 000 € en 2022.

Des mesures pour soutenir le travail

➜ Revalorisation de la prime d’activité de 4 % dès le mois de juillet.

➜ Augmentation du plafond de la « prime Macron » de 2000 € à 3 000 € et 6 000 € en cas d’accord d’intéressement dans l’entreprise.

➜ Baisse des cotisations sociales des indépendants aux revenus les plus faibles. Au niveau du SMIC, c’est jusqu’à 550 € par an en plus. 

➜ Revalorisation du point d’indice de la fonction publique de + 3,5 % en plus des augmentations moyennes individuelles.

➜ Les revalorisations du Ségur de la santé sont étendues à la filière socio-éducative et certains personnels soignants employés par les collectivités.

➜ Possibilité pour les salariées de convertir les RTT non pris en salaire avec l’accord de l’employeur.

Déconjugalisation de l’AAH

Les revenus du conjoint d’un adulte handicapé ne seront plus pris en compte dans le calcul de l’allocation. 160 000 ménages verront ainsi leur AAH augmenter de 300 euros par mois en moyenne. La mesure entrera en vigueur au plus tard en octobre 2023.

Des mesures pour aider le porte monnaie au quotidien

➜ Revalorisation des retraites de 4 % dès juillet. Pour une retraite de 1200 € c’est un gain de 45 € par mois.

➜ Revalorisation également de l’ensemble des prestations sociales versées par la CAF et les bourses étudiantes de 4 % dès juillet.

➜ Limitation à 3,5 % de la hausse des loyers (contre 6 % sinon) et revalorisation de 3,5 % des APL dès juillet.

➜ Une aide exceptionnelle de rentrée de 100 € par foyer et 50 € par enfant.

➜ Inciter les branches à négocier des accords salariaux pour mettre fin aux minimas inférieurs au SMIC.

Résiliation en trois clics des contrats d’assurances

Nous simplifions la résiliation des contrats d’assurance, de mutuelle et de complémentaire santé pour que les contrats conclus par voie électronique puissent être résiliés facilement par voie électronique.

Lire d'autres articles

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut