Jusqu’à 100 euros par mois supplémentaires pour 1,2 million de fonctionnaires

Depuis 2017, nous menons pour notre fonction publique une politique cohérente et ambitieuse. Il y a 3 mois, le président de la République annonçait une réforme historique de notre haute fonction publique. Les transformations continuent avec de nouvelles annonces, ce mardi 6 juillet par la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, à destination de l’ensemble des fonctionnaires.

Priorité à l’augmentation des plus bas salaires

Pour faire plus pour ceux qui ont moins, nous avons ainsi fait le choix de favoriser les catégories C, qui ont été les oubliés durant de nombreux quinquennats. La solution de facilité aurait été d’augmenter le point d’indice. Une double pleine car cette mesure coûteuse (2 milliards d’euros pour 1 % de hausse) se serait révélée inefficace. Pour un agent de catégorie C, augmenter le point d’indice d’1 % représenterait une hausse de 14 euros net par mois.

➜ Ainsi, dès 2022, ce seront de 40 à 100 euros nets supplémentaires pour les fonctionnaires de catégories C par mois, en fonction de leur ancienneté.

➜ Le coût est chiffré à 250 millions d’euros pour la fonction publique d’État.

➜ Il comprend la participation de 15 euros à la protection sociale complémentaire qui sera mise en œuvre en 2022. Pour rappel, la participation des employeurs publics à la complémentaire santé sera obligatoire, au plus tard en 2026.

Accélération des carrières, revalorisation salariale… De nouvelles perspectives pour les fonctionnaires

Amélie de Montchalin a également annoncé le lancement, dès septembre, d’une Conférence sur les perspectives salariales de la fonction publique. Des groupes de travail vont se tenir jusqu’en février pour déboucher sur de nouvelles annonces.

Des annonces supplémentaires ont aussi été faites sur l’équité-égalité entre les ministères et de meilleures perspectives de carrières pour les fonctionnaires.

➜ Un an d’ancienneté sera accordée dans leur échelon à tous les agents de catégorie C dès janvier 2022. 

➜ 10 000 promotions supplémentaires de grade seront ouvertes pour les agents des catégories C et B. 

➜ La durée des 1er et 2ème grades de la catégorie C diminue pour accélérer davantage leurs carrières. Pour les premiers, le grande passe de 25 à 19 ans et pour les seconds de 25 à 20 ans.

➜ En septembre, deux chantiers s’ouvriront sur les carrières des secrétaires de mairie et celles des policiers municipaux. Pourquoi ? Dans le cadre des maisons France services, les secrétaires de mairie sont souvent les premiers contacts des concitoyens avec le service public. Or, la pyramide des âges et le manque d’attractivité rendent les recrutements difficiles.

➜ Les vacataires qui ne reçoivent pas de prime de précarité à la fin de leurs missions au sein des collectivités devraient pouvoir en bénéficier.

➜ Le rehaussement automatique en 2022, des salaires en dessous du Smic.

➜ Revalorisation des heures complémentaires, sur le montant des heures supplémentaires, pour les agents à temps non-complet.

➜ L’application du Ségur de la santé pour les personnels soignants et médico-sociaux de la territoriale dès le 1er janvier 2022.

➜ Fin des écarts salariaux injustifiés entre ministères, services déconcentrés et administrations centrales. Le principe “à travail égal, salaire égal” devra s’appliquer avec, dès 2022, une convergence des différents régimes indemnitaires pour réduire ces écarts. Une attention particulière est portée aux agents appartenant à la filière administrative, très largement composée – toutes catégories confondues – de femmes, qui bénéficieront de ces augmentations.

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut