Publié le

La stratégie de déconfinement du Gouvernement

Le Premier ministre et le Gouvernement se sont exprimés ce jour pour présenter la stratégie progressive de déconfinement de la France. Le déconfinement pourra bien avoir lieu à partir de ce lundi 11 mai. 

La carte de France du déconfinement

La carte du déconfinement, qui détermine si on se trouve en zone rouge ou en zone verte, est la synthèse de 3 indicateurs. 

  • Indicateur de la circulation active du virus. Il provient de 700 services d’urgences et capte 90 % des passages des urgences. 
  • Indicateur sur la capacité sanitaire du territoire. Il comprend notamment les lits de réanimation. Nous en avons 10 000 aujourd’hui ce qui est sans précédent.
  • Indicateur de capacité à faire des tests virologiques. La France est prête pour tester massivement. En cas de difficulté pour faire un test il faut contacter le 0 800 130 000. 

Comme l’a indiqué le ministre de la Santé, cette carte synthétique évoluera quotidiennement. La Seine-Maritime est aujourd’hui en zone verte.

Les conditions de réouverture

Pour les départements en rouge, le déconfinement est aussi possible dès le 11 mai sauf pour les collèges, les parcs et jardins (qui sont ouverts en zone verte). 

Le Premier ministre a indiqué que le maintien en zone verte pendant 3 semaines d’un territoire peut signifier la réouverture des lycées, bars et restaurants. Cette option sera envisagée début juin et est conditionnée à la situation sanitaire

Des préconisations pour les personnes vulnérables

Edouard Philippe a indiqué que tout est fait pour protéger les personnes vulnérables. Sont considérées vulnérables les personnes âgées, les personnes malades avec des maladies chroniques, les personnes obèses ou encore les enfants malades. 

Il n’y aura pas de confinement obligatoire pour ces personnes. Toutefois, le Premier ministre demande et insiste pour qu’elles continuent à observer les règles de prudence du confinement pour se protéger.

Les annonces du ministre de la Santé

Les tests et les masques prescrits seront remboursés à 100 % par l’Assurance maladie. 

Pour les personnes en Ehpad, les visites des proches pourront se poursuivre mais dans les mêmes conditions restreintes qu’aujourd’hui. 

Le Gouvernement débloque 470 millions d’euros pour ces établissements. Une prime défiscalisée sera versée pour les personnels des Ehpad :

  • de 1 500 € dans les 33 départements les plus touchés ;
  • de 1 000 € dans les autres départements. 

Les mesures pour l’école 

L’Education nationale estime qu’il y a actuellement 4 % de décrocheurs scolaires. Ce chiffre représente une injustice sociale que nous ne pouvons pas laisser se développer. La jeunesse française doit pouvoir bénéficier de l’instruction. 

La reprise de l’école se fera en petits groupes : 

  • 15 élèves à l’école primaire ;
  • 10 élèves à la maternelle ;

Pour le 11 mai, 80 à 85 % des écoles sont en capacité d’ouvrir dans de bonnes conditions. Les collèges ouvriront dans les départements verts à partir du 18 mai. 

Les mesures en matière de transport

En milieu urbain tout est fait pour augmenter l’offre de transport afin de favoriser la mise en place de la distanciation sociale. En Île-de-France par exemple la RATP assurera 75 % de son offre le 11 mai (contre 30 % actuellement) et réduira la fréquentation à seulement 15 % des usagers. 

Afin d’assurer un taux de fréquentation le plus bas possible, les travailleurs devront maintenir la règle du télétravail par défaut et procéder dans l’entreprise à des horaires décalés autant que faire se peut. Pour les déplacements inter-régions l’offre est drastiquement réduite. 

Le masque est obligatoire dans les transports en commun. L’absence du masque pourra faire l’objet d’une verbalisation avec une amende de 135 €.

Le point sur la liberté de circulation et les interdictions d’ouverture

A partir du 11 mai l’attestation autorisant le déplacement ne sera nécessaire que pour se déplacer au delà de 100 km du lieu de résidence.

Pour se déplacer au delà de 100 km il faut une attestation dont les motifs sont :

  • Motif familial impérieux (deuil, aide à une personne vulnérable)
  • Motif économique

Si le déplacement à vol d’oiseau a lieu à l’intérieur du département de résidence il n’est pas nécessaire d’avoir une attestation même au delà de 100 km

Comme l’a rappelé le ministre de l’Intérieur, l’activité sportive reste prohibée sauf pour les activités individuelles en extérieur. Par ailleurs, aucun événement de plus de 5 000 personnes ne sera autorisé d’ici septembre au minimum. 

Les accès aux plages et lacs devront faire l’objet d’une décision préfectorale sur demande des maires du territoire. Les lieux culturels de proximité comme les bibliothèques ou les petits musées pourront rouvrir à l’appréciation du préfet.  

Les cinémas, salles de spectacle, discothèques demeurent fermés. 

Concernant les entrées et sorties de l’espace européen, la fermeture actuelle demeure la règle, l’ouverture est une exception. Pour les frontières nationales, les restrictions actuelles sont prolongées jusqu’au 15 juin au moins. Toutefois, des dérogations supplémentaires seront mises en place pour les déplacements frontaliers intra-européens (motifs économique et agricole notamment).

Les règles en matière économique

Les centres commerciaux de plus de 40 000 mètres carrés pourront rouvrir sur décision préfectorale sauf en Île-de-France. 

Le Fonds de solidarité sera maintenu jusqu’à la fin du mois de mai. Les charges sociales patronales des mois de mars, avril, mai seront supprimées pour les TPE ayant fait l’objet d’une fermeture administrative. 

Toute la grande distribution, les pharmacies, les buralistes et points de vente pourront proposer des masques à la vente. 

Les mesures du ministère du Travail

Des guides métiers, élaborés avec les professionnels de chaque secteur et les partenaires  sociaux, sont disponibles sur le site du ministère du Travail. Plus de 60 guides seront disponibles d’ici le 11 mai. 

Pour les entreprises non habituées au télétravail, un guide sera disponible dans les 24 heures afin de les aider à s’organiser. 

Les centres de formations et d’apprentis pourront ouvrir de nouveau le 11 mai progressivement à condition de suivre les consignes sanitaires. 

Un nouveau point de situation sera fait d’ici 3 semaines par le Gouvernement qui prendra ses décisions en fonction de l’état sanitaire du pays. 

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut