Livraisons des vaccins en France : où en est-on ?

La vaccination a commencé en France depuis le mois de janvier pour des contrats qui ont été signés avec les laboratoires au niveau européen dès l’été 2020. Aujourd’hui, les quantités commandées par la France pour réception en 2021 sont de 294 millions de doses contre 225 millions de doses initialement prévues en janvier dernier.

10 millions de personnes seront vaccinées avec au moins une 1ère dose d’ici mi-avril, 20 millions de personnes – soit presque l’intégralité des personnes à risques – d’ici mi-mai, 30 millions de personnes mi-juin et l’intégralité des adultes auront la possibilité d’avoir un rendez-vous pour se faire vacciner d’ici fin septembre.

Nous pouvons déjà mesurer l’impact de la vaccination sur l’épidémie. Nos ainés sont très majoritairement vaccinés (plus de 90 % des résidents d’Ehpad en Seine-Maritime par exemple) et si l’épidémie est en pleine croissance en ce moment, le nombre de décès chaque jour est lui stable autour de 250 personnes. C’est évidemment encore beaucoup trop et nous devons tour faire pour le réduire et c’est tout l’objet de notre stratégie vaccinale orientée sur les citoyens les plus susceptibles de developer une forme grave, d’avoir besoin d’un lit en service de réanimation ou de décéder.

Certains laboratoires ont des difficultés à livrer les doses prévues en temps et en heure. C’est le cas par exemple de Moderna et Janssen qui auront un peu de retard sur leurs livraisons dans les prochaines semaines et surtout AstraZenecca qui est très en-dessous des engagements qui ont été pris. À l’inverse, Pfizer est en avance et permet de combler en partie le retard des autres acteurs.

C’est la raison pour laquelle l’Union européenne a décidé de bloquer l’exportation de doses de la part de laboratoires fabriquant sur le sol européen si les livraisons prévues sont en-dessous des engagements pris et si la livraison alimente un marché avec un meilleur taux de vaccination que l’UE. C’est notamment le cas d’AstraZenecca qui a fait le choix d’exporter des doses de l’UE vers le Royaume-Uni au détriment du continent européen.

Comme vous pouvez vous en rendre compte sur le tableau ci-dessous, les livraisons vont fortement augmenter dans les prochaines semaines. Ainsi, d’ici fin avril, nous devrions avoir doublé le nombre de doses reçues par rapport à fin mars. Les efforts français pour augmenter la production des vaccins sur notre sol depuis plusieurs mois vont enfin commencer à porter leurs fruits !

Un nouveau vaccin Janssen/J&J sera disponible d’ici la mi-avril avec près de 500 000 doses disponibles sachant que ce vaccin nécessite une seule dose pour avoir un plein effet. Il participera ainsi à l’accélération très forte de la vaccination.

Dans les tous prochains jours, nous mettrons à disposition des personnes de plus de 75 ans un numéro de téléphone spécifique pour prendre rendez-vous en priorité. L’assurance maladie est également en train de contacter les personnes fragiles non vaccinées pour leur proposer une solution. Si vous êtes dans ce cas ou que vous connaissez quelqu’un qui est dans ce cas, n’hésitez pas à composer ce numéro qui sera communiqué très rapidement pour prendre un rendez-vous.

Ouverture de la vaccination par âges dans les prochaines semaines :

À partir du 16 avril, ouverture de la vaccination à tous les plus de 60 ans
À partir du 5 mai, ouverture de la vaccination à tous les plus de 50 ans
À partir de mi-juin, ouverture de la vaccination à tous les plus de 18 ans

Oui, je sais votre frustration en ce moment car le nombre de doses disponibles sont trop faibles pour couvrir l’ensemble de la demande. Je sais aussi la difficulté à obtenir un rendez-vous. Je peux néanmoins vous assurer que l’Etat fait son maximum pour vacciner le plus rapidement possible la population en agissant prioritairement pour vacciner les personnes les plus à risques. À ce sujet, la France est un des pays au monde qui vaccine le plus chaque jour en ce moment et plus de 8 millions de personnes sont d’ores et déjà vaccinées avec au moins une dose en France.

Nous avons encore quelques semaines difficiles à vivre, nous devons tenir une fois de plus face à la prise crise qu’aura à connaître notre génération. Nous avons néanmoins la clé pour sortir de cette crise avec les vaccins et je voudrais vraiment vous convaincre que la fin de cette crise se rapproche. Une fois l’ensemble de la population vaccinée, nous pourrons progressivement reprendre une vie normale et c’est vraiment une question de semaines. Alors, en attendant, restons solidaire, restons unis et restons confiant sur la capacité que nous avons, nous français, de pouvoir agir, de sortir de cette crise et surtout de permettre à la France de sortir plus forte.

Lire d'autres articles

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut