Quel impact pour le pass sanitaire en France ? 4 000 décès évités, 6 milliards d’euros de pertes sauvées pour l’économie française et des millions de français vaccinés

Photo AFP

C’est la question que se sont posés plusieurs chercheurs européens pour une étude du Conseil d’analyse économique. 

En effet, pendant la pandémie de Covid-19 nous avons choisi d’instaurer un pass sanitaire certifiant le statut vaccinal, le rétablissement du Covid-19 ou un test négatif récent pour accéder à différents lieux de vie comme les restaurants ou les loisirs. Nous ne sommes pas les seuls à avoir envisagé cet instrument, les chercheurs se sont donc interrogés sur l’efficacité du pass en France, mais aussi en Allemagne et en Italie. Alors, quelles ont été leurs conclusions ? 

L’argument principal pour le pass sanitaire a évidemment été son effet sur la réduction de la transmission du virus. Pourtant, il a aussi été très efficace pour promouvoir la vaccination, préserver notre santé et notre économie. 

Le pass sanitaire a-t-il été efficace pour préserver la santé des Français ? 

➜ Le pass sanitaire a permis une augmentation du taux de vaccination d’environ 13 % de la population totale en France. 

C’est en France que l’impact du pass sur la vaccination a été le plus fort, notamment grâce à notre communication qui fût claire autour de cet outil et de la vaccination, sa mise en place bien centralisée et des restrictions assez fortes pour permettre aux personnes hésitantes de franchir le pas. Nos modalités de mise en œuvre du pass sanitaire ont donc été déterminantes pour son efficacité. 

L’impact fut important pour les plus de 60 ans, soit les personnes les plus à risque, avec 8,9 % de la tranche d’âge qui a été se faire vacciner en raison de la mise en place du pass sanitaire. 

Sans le pass sanitaire, le nombre cumulatif d’admissions en hôpital à la fin de 2021 aurait été environ 31 % plus élevé en France. 

Le pass sanitaire a également permis de réduire le nombre de patients en soins intensifs via l’augmentation du taux de vaccination et ainsi réduire le risque de mesures de politiques publiques plus strictes telles que des confinements. Cela nous a permis d’éviter de dépasser les seuils d’occupation pour lesquels les confinements précédents avaient été déclenchés.

Le nombre de patients COVID en soins intensifs aurait été fin 2021 d’environ 45 % supérieur à ce qui a été observé. 

La différence n’est pas anodine : elle aurait entraîné des niveaux de pression hospitalière au-dessus des seuils atteints lors des confinements précédents. 

Le pass sanitaire a permis d’éviter environ 4 000 décès en France (soit 32 % de plus). 

Le pass sanitaire est aussi un outil pour préserver notre économie

Le pass sanitaire a eu un impact sur l’activité économique directement en permettant aux personnes vaccinées d’avoir, avec moins de risque, davantage d’interactions sociales et économiques et indirectement en réduisant la nécessité de restrictions mises en place par les autorités.

Les chercheurs estiment donc qu’en France le pass sanitaire a permis de réduire les pertes de PIB d’environ 6 milliards d’euros en 2021. 

À la fin 2021, sans le pass sanitaire, le PIB hebdomadaire aurait ainsi été 0,6 % plus bas en France, ce qui correspond pour le second semestre de 2021 à des pertes d’environ 6 milliards d’euros. 

Gouverner par temps de crise est très difficile. Avec ces résultats, je ne peux qu’être fier des mesures sanitaires que nous avons mises en place, toujours pour l’intérêt commun. Alors que nous avons été beaucoup critiqué par nos oppositions, certaines se sont même abstenues à certains moments du débat, constater les effets positifs du pass sanitaire sur la santé des Français et sur l’économie du pays confirme ma conception de la politique et ce pour quoi je me suis engagé en 2017. 

Lire d'autres articles

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut