Santé mentale : la plateforme Mon Psy qui permet d’avoir 8 séances psy remboursée est ouverte dès aujourd’hui 

Présenté en septembre dernier par le Président de la République à l’issue des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie, le dispositif « Mon Psy » est disponible dès aujourd’hui avec l’ouverture de la plateforme dédiée. 

Ce dispositif permet à tous les patients de plus de 3 ans et atteints de troubles psychiques légers à modérés de bénéficier du remboursement de 8 séances d’accompagnement psychologique par an.

Ce progrès considérable pour l’accès aux soins psychologiques et psychiques concerne plusieurs centaines de milliers de Français, dont les frais seront pris en charge par l’Assurance maladie et les complémentaires santé. 

50 millions d’euros seront consacrés à ce dispositif pour l’année 2022.

L’objectif est d’améliorer l’accès au soin en santé mentale et de réduire les inégalités en santé, en permettant une coopération renforcée entre les psychologues de ville et les médecins généralistes.

En cas de souffrance psychique légère à modérée, le médecin oriente son patient vers le dispositif MonPsy par un courrier d’adressage à destination d’un psychologue partenaire. Le patient choisit le psychologue de son choix parmi les psychologues partenaires, puis peut réaliser jusqu’à 7 séances de suivi. Le patient règle lui-même le psychologue avant de se faire rembourser par l’assurance maladie et la complémentaire ou mutuelle pour une prise en charge à 100 %. En cas de non amélioration au-delà des 8 séances, une concertation tripartite entre le médecin généraliste, le psychologue et un psychiatre permettra d’évaluer la gravité du trouble psychologique et d’éventuellement orienter le patient vers des soins de spécialité.

Pour devenir partenaires du dispositif, les psychologues qui le souhaitent peuvent soumettre leur candidature sur la plateforme. Parmi les 1 300 volontaires déjà identifiés, 604 psychologues sont désormais conventionnés avec l’Assurance Maladie.

C’est une grande avancée pour la santé mentale, bien que l’intégration des psychologues dans le parcours de soins des patients ne soit pas nouvelle. Depuis plusieurs années, et particulièrement depuis la crise sanitaire, plusieurs dispositifs et expérimentations prennent en charge des séances chez le psychologue, notamment :

  • l’expérimentation Ecout’émoi, destinée aux jeunes en souffrance psychologique ;
  • les dispositifs annoncés par le Président et mis en place dans le cadre de la crise sanitaire : PsyEnfantAdo et SantéPsyÉtudiant, ciblant plus particulièrement l’amélioration de la santé mentale des jeunes en période de crise sanitaire ; 

la mesure 31 du Ségur de la santé visant à renforcer en psychologues les centres de santé et maisons de santé pluri-professionnelles.

Lire d'autres articles

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut