Un embargo sur le gaz et le pétrole russes, j’en pense quoi ? Les résultats de la consultation

Comme je m’y étais engagé lors du lancement de cette dernière consultation le 3 mars dernier, j’ai le plaisir de vous en communiquer aujourd’hui les résultats.

Sur la question de embargo sur le gaz et le pétrole russes, il ressort que 64,3 % des participants y sont favorables.

Je me place dans cet esprit, considérant que la France doit entreprendre sa pleine autonomie énergétique. Cela, afin de se défaire de ses importations russes qui servent à alimenter la guerre sur le sol européen. D’une part, chaque citoyen doit être en mesure de réduire sa consommation d’énergie.

D’autre part, il convient d’accélérer le développement d’énergies alternatives, en substitution du pétrole et du gaz. En parallèle, il est nécessaire de trouver également de nouvelles solutions d’approvisionnement pour pallier les importations russes. Ces mesures, menées de concert, permettraient de limiter la hausse des prix afin de préserver au maximum le pouvoir d’achat des Français et la stabilité de notre économie.

Pour autant, comme nous le faisons depuis le début du conflit en Ukraine, ces mesures doivent être envisagées à l’échelle de l’Union européenne. Aussi, j’ai souhaité adresser un courrier au Premier ministre en ce sens, afin de l’encourager à continuer de porter cet enjeu auprès de ses homologues européens dans les prochaines semaines.

Vous souhaitant une bonne lecture et restant à disposition pout toute question ou élément complémentaire.

Damien ADAM

Lire d'autres articles

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut